Dans le modèle de l ?asile des XIX et XXe siècles, il s’agit de rééduquer les fous, non de les soigner. L’objet principal du traitement moral est de mettre le malade sous l’influence d’un homme, qui, par ses capacités morales, soit apte à orienter le tour de ses pensées et de son comportement. Cet homme est incarné par la figure du médecin-aliéniste.