Héros éphémères de la presse quotidienne. Comme tout les Namurois, ils sont lents, tellement lents qu ?ils doivent enfermer leurs escargots ou les tenir en laisse !, ils incarnent les vieux « Chwè » de Sambre et Meuse, déambulant « tot doûcemint » dans les rues de Namur, préoccupés par « l ?pleuve èt l ?solia ». Deux nostalgiques d ?un temps passé où l ?on prenait le temps de vivre, de méditer et de « r ?waîti les batias ». Leur succès se trouve dans leur philosophie faite de bon sens populaire, d ?humeur tranquille et fataliste mais aussi dans un humour acide à la fois intemporel et ancré dans l ?actualité.
Djospeh et Françwès proposent aux Namurois quelques fois par an ? particulièrement lors des Fêtes de Wallonie et des événements populaires (carnavals, Marches de l ?Entre-Sambre-et-Meuse, ?) mais aussi lors de marchés hebdomadaires ou de rendez-vous d ?été, un petit déambulatoire théâtral de marionnettes à tringles (marionnettes soutenues par une tige) dans un ton à la fois drôle, populaire, actuel et critique. Ce qui permet d ?être au c ?ur de la cité et de créer une intimité avec le public.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document